Il est de notoriété publique qu'un homme qui a trahi trahira toujours. René Ndemezo'o devient un visage de la honte. Ce monsieur qui faisait la fierté d'une certaine gégénartion du G9 devient un symbole de la honte. Son obsession à vouloir à tout prix avoir de l'argent lui a fallu ce nouveau statut.

Personne ne veut plus être vu à ses côté faute de sa trahison et de son esprit malveillant aux allures d'un singe politique. Il plante le couteau à tout le monde derrière le dos. Comme dans ses années école cet homme vit de mensonge et de traitrise un vendu. Il sème la mort et la violence parce qu'il ne veut pas passer la main. Sa maladie de la haine lui ronge l'esprit au quotidien.

René Ndemezo'o alias le Capo est une vraie crapule politique, un homme très bas. Il veut anéantir la volonté nationale à faire changer les choses. Mais peine perdu son jeu est connu de tous et il ne peut plus rien. Les jeunes de Bitam l'attendent pour une cérémonie de la honte. Il aura la honte totale s'il revient un jour à Bitam car Jean Michel Edou Sima et Patrick Eyogho lui réservent la riposte de sa vie. On comprend même pourquoi les jeunes cadres comme Charles Mve Ellah sont parti très tôt car son influence négative ne pouvait pas les retenir.

Nous apprenons qu'il veut aller s'installer en France pour fuir la honte lui qui croyait faire un coup fatal à Jean Ping. Voilà ce qui arrive au méchants car en voulant à tout prix tromper les autres on se more la queux entre les fesses.