pastor

lettre

Malgré sa bonne volonté et son militantisme avéré, le camarade Pastor Ngoua N’neme ne remplit pas les conditions pour restaurer la crédibilité du PDG à Bitam. En français facile, Pastor ne doit pas être candidat parce qu’il est Essangui. Eh, oui chers camarades, les ressortissants du clan Essandone viennent de signer une Fadoua contre Pastor, une pratique vielle comme le monde utiliser par René Ndemezo’o Obiang. Cette pratique qui est au antipode de la politique de rassemblement du distingué Camarade révèle enfin le vrai visage des militants que le camarade Charles Mve Ellah appelle « les bons petits des bons grands ». Une fine équipe qui tire le PDG vers le bas en affaiblissant les vrais militants. 

Depuis des décennies la pratique de la politique de tout pour nous rien pour les autres a toujours régner à Bitam. Cette politique identitaire a pour force que les Essandones seraient plus nombreux à Bitam que tout autres clan. Un argument mensonger cousu de toute pièce par René Ndemezo’o quand il voulait réduire les autres au silence. 

La commune de Bitam est certes un village Essandone, mais n’en demeure pas moins qu’il existe une forte population flottante issue des autres tribus dont les EffackEssanguiEba’a et Essabeigne, etc. Ces populations détiennent des quartiers plus peuplé que les petits villages Essandone. Parmi ses quartier, Quartier OvangMbirabane, quartier Haoussa ou Est, Akue EssimeganeAviasionMengomo AyatNgô MengomoEssanguiBiyi Effack & Eba’aAvab avion sont une parfaite illustration de l’existence des quartiers non Essandone. Au demeurant, il n’est pas ici question de dire que les Essandones ne sont pas représentatif, mais juste rappeler que cette affirmation qui consiste à faire croire que le salut viendra que chez eux est fausse. 

Les signataires de la Fadoua qui vise le Camarade Pastor Ngoua N’neme ne sont plus au PDG depuis 2015 car comme des moutons, ils avaient suivis René Ndemezo’o en prédisant la mort d’Ali Bongo en 2016. Ces éternels bons petits des bons grands sont invisibles sur le terrain à Bitam pour les activités du PDG. Leur nouveau travail consiste à faire la propagande et la promotion de Démocratie Nouvelle et son président. Nous disons que votre temps est fini, car tout le monde sait que votre mentor n’est plus respecté à Bitam. Au lieu de salir le nom de Pastor interroge vous sur votre mort politique. Hier vous racontez que René sera Vice-président avec la honte votre présence devient de plus en plus rare. 

Chers Frères, accepter désormais votre nouveau statut d’ex-pdgiste et nouveau militant de DN, c’est tout. Rédiger des lettre à longueur des journées ne sert plus à rien pour preuve votre Fadoua se retrouve sur les réseaux sociaux. La honte ne tue,  quand  regarder votre ex camarade en face  votre ridicule devient legendaire ? Ridicule, c’est ce que vous êtes. 

Hilaire Mintsa Mi Nzue, François Essono Obiang, Dieudonné Ndemezo’oEbang MengneNguema Maixent, Edzang Sylvestre, etc. Vous êtes ridicules et très petit pour agir ainsi. On se demande bien à quand vous vous rendriez compte que René Ndemezo’o est mort politiquement. Qui d’entre vous, arrive à la cheville de Pastor ? Dites-nous, car en dehors des mensonges que vous distillez sur les réseaux-sociaux. Avant-hier vous avez fait ça à Charles Mve-Ellah , hier, vous avec salie Flavienne, Nfoumou  Edou Sima, Janvier Essono, Emmanuel Ondo Metogho, et aujourd’hui, c’est Pastor très franchement qui de vous peut-être Candidat ? 

Dieudonné un type qui dort dans la voiture avec des guenilles  au corps et les autres ivrognes  et lèches cul qui pense qu’être Essandone devient un diplôme en politique. Des individus qui manquent de courage pour dire des choses en face. Aller rédiger les papiers en cachette franchement des gens ridicules. 
Votre stratégie qui consiste à avoir un candidat plaisantin du PDG face à celui de René est connue de tous. Peine perdue le PDG aura un Candidat non Essandone à Bitam, et ce, dernier battra votre candidat naturel.