25675179_1999783340270119_1938404680_n

25975367_1999783333603453_558417876_n

René Ndemezo'o Obiang le nouveau président de la République du woleu-ntem vient de faire une démonstration de sa puissance en mobilisant toutes l'administration locale en tête de laquelle se trouve le gouverneur Gustave Meviane. De mitzic à bitam en passant par Oyem le patron de la République du nord flanqué de ses ministres Patrick Eyogo et Jonathan Ntoutoume qui du reste ont bravé l'autorité d'Ali Bongo en ne prenant pas part au dernier Conseil des ministres du 21 décembre malgré leur présence sur le territoire, a déployé tout les stratagèmes pour mobiliser la population. Pour démontrer que la province est acquise à la cause démocraties nouvelles les communautés étrangères, les entreprises tels Olam ,Siat et les élèves ont été priés d'arborer les tee-shirts à la gloire de démocratie nouvelle.

Cette nouvelle forfaiture du président de la République du G9 à bien des égards reste un flop. Car personne n’est dupe au Woleu-Ntem aujourd’hui pour soutenir ce commençant politique des temps modernes. Adouber par son obsession du pouvoir et de son intérêt nombriliste, Ndemezo’o oubli que faire de la politique, c’est réfléchir sur les mécanismes visant une amélioration des conditions d’existence des populations. Au lieu de ça, il est même devenu maître de la duperie et de la mystification des masses. Avant de venir jouer les sauveurs, ce distributeur automatique du Sida doit d’abord faire le bilan de sa politique durant 25 ans passé aux affaires. Mainte fois député de Bitam et super Ministre, mais la ville a connue un sous-développement sans commune mesure. 

25675156_1999783650270088_297817654_n

La politique des images et des masses populaires n’est plus d’actualité de nos jours. Car le G9 n’est pas le bastion politique de René Ndemezo’o contrairement à ce que ces propagandistes veulent nous faire croire. L’utilisation des moyens de l’État pour faire une propagande politique est tout simplement un détournement des biens publics. En espérant que la commission de l’enrichissement illicite se penchera sur cette arnaque politique. C'est d'ailleurs étrange que dans toute cette comédie aucune image du Président Ali Bongo était visible sur les lieux de meeting. Le deuxième caractère de Ndemezo'o c'est l'ingratitude et le mensonge. Cette nouvelle trahison doit faire l'objet des sanctions, car les Ministres Patrick et Jonathan appartiennent au Gouvernement donc le patron est Ali Bongo.  Non seulement, ils n'assistent pas au conseil des Ministresws mais ils font une tournée sois disant républicaine avec un individu qui ne mentionne en aucun moment les bien fais du Président Ali Bongo.

René Ndemezo’o se serre de la politique d’ouverture du Président Ali Bongo pour saboter son autorité avec un discours passéiste. Son ralliement politique, mieux sa trahison reste son seul fond de commerce. Mais il doit savoir que les populations ne sont pas son troupeau de bétail qu’il peut commercialiser à souhait selon le contexte et les enjeux du ventre. 
Celui qui prétendait que le pouvoir faisait la promotion des étrangers n’a pas hésité de ramasser tous les Camerounais, Burkinabés, Nigérians et autres pour avoir un bain de foule. Oui voici le visage d’un opposant nombriliste sans éthique. En aucun moment, le message républicain n’a été prononcé juste des arguties faisant son éloge. 

Ndemezo’o vit ses derniers moments en politique, car tout le sait qu’il est vomi par les habitants du G9. Il est temps que le Président se sépare de cette gangrène qui freine le développement du G9. Il sème la haine et la division dans une province dynamique comme le Woleu-Ntem. 

A ceux qui le soutiennent encore, sachez que votre disc est rayé et plus que par le passé, les populations du G9 sont déterminées pour en finir. Votre arnaque politique est connue et personne n’est preneur de vos idées divisionnistes et mercantilistes.

                                                                                                                    La voix du Woleu-Ntem dit des choses tout haut…